Donne-moi un baiser

Posted on

En mars, pour rencontrer un prince, rendez-vous sur les routes de campagne le soir! Parfois, à l’heure où la nuit tombe, voilà que traversent crapauds, grenouilles et autres tritons qui quittent les bois dans lesquels ils vivent toute l’année pour aller se reproduire dans des points d’eau. S’il fait chaud et humide, ils sont des dizaines à vouloir traverser; s’il fait froid, seuls les téméraires tentent l’aventure. Les crapauds marchent, ils ne sautent pas comme les grenouilles, et plus d’un laissera sa peau sur la route…

Les femelles crapauds sont deux fois plus grosses que les mâles…car elles sont pleines des œufs et qu’elles doivent aussi supporter le poids du mâle sur leur dos pendant l’accouplement! Les mâles, eux, ont des petites boules noirâtres au bout des doigts, des pelotes copulatoires qui leurs permettent d’enserrer leur belle sans que cela glisse! Et dès qu’ils sont dans cette position, ils se mettent à chanter…

Fais un tour dans la mare: si tu vois des sortes de cordes gluantes avec plein de petits points noirs…ce ne sont pas des serpents, mais des oeufs de crapaud commun!

Sais-tu que tu pourrais sans risque donner un baiser au crapaud, mais pas le manger : le crapaud est toxique pour la plupart des animaux, sauf pour le hérisson, qui supporte ce venin, dont il s’enduit lui-même les épines pour se protéger? (info trouvée dans Les Guides Naturalistes de Delachaux et Niestlé sur les petits animaux des lacs et des rivières).